Cette année seulement, Bloomberg, The Verge, The Daily Beast Motherboard ont laissé tomber les commentaires. Wired a même publié une chronologie intitulée « Internet: la fin des commentaires. »

A Brief History of the End of the Comments

commentaires

La revue Slate signale cet article approfondi du New Yorker sur la psychologie des commentateurs.

The Psychologyof Online Comments

« un environnement avec un nombre de personnes aussi massif que Facebook et Twitter produit des effets pas vraiment désirables comme la diffusion de la responsabilité. «Si vous vous considérez comme beaucoup moins responsables de vos actes, notamment en vous abritant derrière l’anonymat et la masse, vous avez plus de chances d’avoir des comportements moralement douteux. Le célèbre psychologue spécialisé dans les questions sociales de l’Université de Stanford, Alfred Bandura, dans ses études sur le rôle des groupes et des médias dans la violence montre que quand la responsabilité individuelle devient plus diffuse, les gens ont tendance à déshumaniser les autres et à devenir plus agressifs envers eux.»