Dans le Journal de Montréal: Lenteur judiciaire profitable aux Hells

Ses procureurs (DPCP) ont notamment «étiré» la divulgation de leurs éléments de preuve à la défense «au compte-gouttes» pendant six ans et demi.

Il s’agit d’un nouvel échec pour l’équipe du DPCP. En octobre dernier, son incompétence avait conduit à la libération de cinq Hells Angels de Sherbrooke inculpés de meurtres et de complot, en plein procès.

 

Annick Murphy (AD. E ) ( Croyez-le ou non, "Ad.E" veut dire "Avocat émérite".)  Directrice des poursuites criminelles et pénales (DPCP).
Annick Murphy (AD. E ) ( Croyez-le ou non, « Ad.E » veut dire « Avocat émérite ».)
Directrice des poursuites criminelles et pénales (DPCP).

Essayons de ne pas rire en lisant cet extrait du « mot de la directrice » sur le site de l’organisme.
Ses actions (DPCP). sont exclusivement motivées par l’intérêt supérieur de la justice. Il véhicule à travers sa pratique, ses valeurs organisationnelles que sont la compétence, le respect et l’intégrité. Porté par un personnel dévoué et compétent, il constitue la pierre angulaire du système québécois de justice criminelle et pénale.