Normand Baillargeon
VLB éditeur, 2016

Lire le résumé


(…) Parce que les conditions d’accès aux programmes de formation universitaire en enseignement sont si peu exigeantes ( car c’est en effet le cas ) qu’elles en font l’une des rares portes d’entrée à l’université qu’une cote R peu reluisante permettra de franchir. » P.15

« Réglons les questions d’argent d’entrée de jeu. Le salaire annuel des enseignants, en 2015, oscille entre près de 40 000$ et un peu plus de 76 000$ sur une échelle de 1 à 17, qui prend en compte l’expérience et la scolarité. » P.26

« Je serais malhonnête si, pour finir, je ne soulevais pas une question délicate et qui me tarabuste dans tout ce dossier. La voici. Dans les études sur le décrochage et le malaise des enseignants, on évoque trop rarement la possibilité que la formation qu’ils ont reçus soit l’une des causes des hauts taux d’abandon du métier. » P.62